5 conseils pour améliorer la rentabilité de votre activité grâce à une bonne gestion de la location de matériel

logiciel de gestion de location de materiel

En 2016, le marché de la location de matériel BTP a porté un chiffre d’affaire de 3.76 milliards d’euros répartis entre 1493 entreprises.
Voici quelques conseils qui vont vous permettre d’améliorer votre gestion de la location de matériel, ainsi qu’un logiciel de location de matériel qui vous permettra de piloter sereinement et efficacement votre activité sur ce marché concurrentiel.

1 – 5 conseils pour améliorer votre gestion de la location de matériel

Vendez les matériels sous utilisés

Pour une meilleure gestion de la location de matériel, fixez-vous un objectif de taux d’utilisation minimum pour votre parc matériel. Pour vos plus gros matériels, le taux d’utilisation devrait approcher les 70%. Pour les matériels plus « courants » le taux d’utilisation devrait avoisiner les 100%. Au moins une fois par mois, faites un relevé des taux d’utilisation matériel  par matériel en utilisant votre logiciel de location de matériel.
Déterminez quels sont les matériels qui présentent un taux d’utilisation inférieur à 40% et sortez-les de votre parc si vous ne constatez pas d’améliorations dans les 60 à 90 jours qui suivent.

Vendez les unités qui ont des problèmes de maintenance

En utilisant votre logiciel de location de matériel, déterminez quels sont les matériels qui présentent un coût d’entretien et de maintenance égal ou supérieur à 10% de leur chiffre d’affaire annuel. Echangez avec vos techniciens et votre atelier, s’ils croient que ces dépenses liées à la maintenance et à la réparation vont perdurer, cela pourrait signifier qu’il est temps de vendre les matériels concernés. Les matériels en panne ne rapportent pas d’argent et nuisent à votre réputation.

Etendez la durée de vie de certains de vos matériels

En général, les camions et les remorques ont des durées de vie importantes. Beaucoup d’équipements continuent d’être rentable bien après leur cycle traditionnel de remplacement. Lors des années difficiles économiquement, les loueurs nationaux prolongent l’âge de leur flotte afin de réduire leurs investissements. Soyez sûr de ne prolonger la durée d’utilisation d’équipements peu coûteux en maintenance.

Considérez l’achat de matériels d’occasion en bon état

Vous avez la possibilité de minimiser vos dépenses en investissant dans des machines de seconde main. Cela peut vous permettre de conserver de la trésorerie et limiter votre endettement. Un matériel d’occasion de 1 à 4 ans vous rapportera sensiblement la même chose que le même matériel, neuf. Parfois, il suffit d’un petit investissement sur une machine d’occasion pour lui redonner l’apparence du neuf aux yeux de vos clients.

Compléter votre offre grâce aux autres loueurs

Plutôt qu’investir dans une machine qui ne vous est pas demandée souvent, développer un partenariat avec un autre loueur de matériel qui possède cette machine. Vous pouvez lui louer afin de la relouer à votre client. Ainsi, vous élargissez votre offre sans investissement. Assurez-vous de pouvoir vous dégager une marge confortable et portez une attention particulière aux conditions de location auprès de votre confrère et à l’état du matériel au départ et au retour de celui-ci.

2 – Piloter efficacement votre activité grâce à un logiciel de location de matériel

Encore aujourd’hui, certains loueurs pilotent leur activité sans logiciel de location de matériel ou avec des outils très bancals. Il est évident que vous ne serez jamais aussi performant en utilisant un cahier et un stylo qu’en utilisant une solution complète et riche en fonctionnalités.
Utiliser un logiciel de location de matériel adapté permet de s’assurer un suivi détaillé de votre parc et une organisation optimale de votre activité.

Découvrez une solution dédiée au loueur de matériel en vidéo en cliquant ici et n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus de renseignements en cliquant ici.